Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
liremoijeveuxbien.overblog.com

Partages de livres, de lectures, d'écritures

L'homme est ainsi fait qu'il ne peut s'empêcher de taper dans un ballon qui approche.

L'homme est ainsi fait qu'il ne peut s'empêcher de taper dans un ballon qui approche.
LA CAVALE DU GEOMETRE, Arto Paasilinna, Folio, 1998, 268 pages, traduction Antoine Chalvin

Seppo Sorjonen conduit tranquillement son taxi, fonction qu'il n'aime pas du tout, quand il prend en charge un vieil homme assez particulier, Taavetti Rytkönen. Ce dernier perd la mémoire, il ne se rappelle que de son nom, lui demande de rouler droit devant lui sans donner d'indication de lieu.

C'est ainsi que démarre ce road movie à la finlandaise qui mènera les deux hommes dans des aventures toutes plus improbables et burlesques les unes que les autres. Tous les autres personnages rencontrés sont de la même veine et le lecteur suit en souriant les pérégrinations de ces originaux. Les vieux sont mis à l'honneur avec leurs obstinations et leurs marottes mais il faut voir la vitalité dont ils font preuve. Ce sont des vieux dans la force de l'âge que même la maladie ne peut altérer. Sorjonen à côté fait figure de voix de la raison et s'occupe de Rytkönen avec un dévouement et une tendresse admirables alors que le vieil homme n'est rien pour lui et se montre souvent pénible et autoritaire. J'ai bien aimé cette cavale pleine de fantaisie au milieu de la nature finnoise. Le passage durant lequel nos aventuriers croisent la route d'un groupe de françaises en stage de survie est vraiment drôle et farfelu. Une bonne lecture pour secouer la morosité.

Encore une lecture partagée avec Frank.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article