Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

BD festive et "vraiment une bonne journée"

MICHEL CHIEN FIDELE PERD LA BOULE, tome 2, Sti-Mic-Ypyb, 2011, 46 pages

DES BETES NES POUR COURIR, tome 5, François Roussel, Max Milo, 2011, 48 pages

RIEN QUE L'ARCTIQUE, Hanne Orstavik, Pierre Duba, 6 pieds sous terre, 2008

JACQUELINE ET MARCEL, compagnie L'ART OSE

Pour la première fois (alors que ça existe depuis 18 ans), me voilà partie en famille élargie, les Caromanu étant parmi nous, au Festival de la BD de Sérignan. Le thème était l'amour mais ça, on s'en moquait un peu, on voulait surtout voir Mic, le dessinateur de l'irrésistible MICHEL CHIEN FIDELE et si possible se faire dédicacer un album. On voulait aussi embrasser JACQUELINE ET MARCEL, qui étaient dans la place parce que, eux, on les aime vraiment.

Sitôt arrivés, on se procure l'album tome 2 MICHEL CHIEN FIDELE PERD LA BOULE (le seul pas encore lu), direction la file d'attente. C'est sympathique, bon enfant, tout le monde a le sourire. On tape la discute avec Mic qui en quatre coups de crayons et deux coups de pinceaux nous exécute un Michel très mignon. Comment vous le présenter: il est jaune, avec des formes rebondies mais harmonieuses, il a bon cœur, souvent il veut aider les autres, toute la famille l'a adopté (je parle de Michel là, pas de Mic). Savez-vous d'ailleurs que Mic c'est un pseudo? Dingue non, le gars qui s'appelle Michel en vrai, dessine un chien qui s'appelle Michel, si ça c'est pas une mise en abyme? Il faut savoir que le tome 4 est en préparation est qu'il va être question de Superhéros, à suivre avec attention. Dédicace de Mic, objectif 1 atteint.

Tout en attendant, on louche sur le dessinateur qui bosse à côté, mais on le connait lui-aussi, c'est François Roussel (qui a une belle peau, je tiens à la préciser car Jacqueline a beaucoup insisté là-dessus). Direction la librairie (Clareton pour ne pas la nommer) et achat du tome 5 DES BETES NES POUR COURIR (les enfants connaissent, moi non). Ce coup-ci on a droit à un koala trop mimi demandé par Mimis. J'ai lu l'album, qui est bien moins naïf et enfantin que le trait voudrait bien le laisser paraître. Chez les bêtes, ce n'est pas tendre et bien souvent le monde est cruel. J'aime bien les fourmis et surtout Jean-Emmanuel qui n'a pas la lumière à tous les étages mais ça, c'est pas sa faute. Et aussi Diego et Remi, les deux rats qui se posent des tas de questions sur comment on fait des bébés.

En flânant dans les allées, on croise Pierre Duba dont le nom m'était vaguement familier et on feuillette ses albums qui sont vraiment très beaux. C'est plus des livres d'art que de la BD. Chaque album a son propre style mais toutes les images sont magnifiques, poétiques ou étranges. Dédicace donc, et là, un vrai cadeau. A l'encre et au papier absorbant, Duba fait naitre une sorte de paysage, souvenir de l'Arctique, une très belle page, nous sommes ravis. L'histoire de cet album est liée à une résidence d'artistes dans l'archipel du Svalbard et à la collaboration entre Duba et une écrivaine norvégienne, Hanne Orstavik (il y a normalement un O particulier à son nom mais je ne sais pas comment le faire sur l'ordi). Le texte qui est une traduction ne m'a pas convaincue, cela n'apporte pas grand chose à l'album qui aurait pu se suffire à lui-même tant les images sont sensibles. Pour le coup, regarder les images me suffit et je sais que j'y reviendrai.

Tous les dessinateurs m'ont épatée, évidemment par leur technique et leur capacité en deux temps trois mouvements de dessiner, comme si c'était super facile. Ils étaient tous charmants, disponibles, on sentait qu'ils avaient envie de parler de leur travail et qu'ils observaient leur public mine de rien tout en crayonnant. C'est bien ces rencontres!

Un dernier petit mot pour Jacqueline et Marcel, revêtus de la collection demi-saison, très chics en beige et blanc (Marcel étrennait pour l'occasion de superbes boutons de manchettes). Toujours aussi beaux, drôles, chaleureux. De part leur simple présence, ils ont donné un élan à cette manifestation. Il fallait voir les sourires et les rires des visiteurs, oui vraiment, sans vouloir plagier personne, ce fut vraiment "Une belle journée".

BD festive et "vraiment une bonne journée"
BD festive et "vraiment une bonne journée"
BD festive et "vraiment une bonne journée"

Commenter cet article

Elise 31/05/2013 20:27

C'était rigolo les clowns, c'était trop bien chez vous et aussi je vous souhaite... est-ce qu'un jour vous m'inviterez bientôt bientôt et moi aussi je vous inviterais à ma maison, et je vous offrirais un autre aimant. Et aussi est-ce que si vous m'inviterez je pourrais dormir dans la chambre de Maïlis ? Et aussi, est-ce que cette fois ci je peux faire 4 dodos ? Et moi je vous inviterais à dormir 6 fois... Grosse bise à tout les 5 !!! Elise Balny (4ans)

Elise 04/06/2013 20:56

MOVE IT !
OUPAKAMASKA !
SHAKAPONK !

virago 31/05/2013 21:08

Gros bisous chouchou, tu reviens dormir quand tu veux et tu pourras faire ce que tu voudras. I like to move it.