Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
liremoijeveuxbien.overblog.com

Partages de livres, de lectures, d'écritures

... le hasard n'est qu'un destin qu'on ignore, un destin dont l'écriture est invisible."

... le hasard n'est qu'un destin qu'on ignore, un destin dont l'écriture est invisible."

Mohamed MBOUGAR SARR, La plus secrète mémoire des hommes, Philippe Rey Jimsaan, 453 pages

J'avoue que si on ne m'avait pas offert ce livre à Noël, je ne l'aurais pas lu,  je n'en avais pas envie. J'ai écouté deux interviews de l'auteur et je n'ai pas été emballée ni par la personnalité elle-même ni par la présentation faite du roman. Mais bon, l'ayant entre les mains et vu que le livre a obtenu le prix Goncourt, je me suis lancée. Je suis arrivée au bout avec peine. Certaines pages m'ont permis de continuer, des parties narratives assez réussies, teintes d'un certain mystère. Mais l'ensemble ne m'a pas convaincue.  J'ai souvent trouvé le texte bavard, l'écriture se regarde naître et évoluer. Il y a une certaine recherche mais qui m'a agacée, la virtuosité pour elle-même ne m'intéresse pas. J'ai eu l'impression que l'auteur voulait inclure trop d'éléments, passer par des cheminements complexes mais assez stériles au final. La mise en abyme du personnage principal qui est un jeune écrivain africain prometteur (sic) à le recherche d'un autre écrivain disparu, auteur d'un chef d'œuvre unique mais aussi à la recherche de la littérature, de ses racines, de l'authenticité, des liens entre la France et l'Afrique, de l'exil, de l'amour et j'en oublie m'a entraînée dans un labyrinthe et je n'y ai pas trouvé un chemin. Bref, l'espèce de désintérêt que j'avais éprouvé en écoutant parler l'auteur s'est confirmé à la lecture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article