Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
liremoijeveuxbien.overblog.com

Partages de livres, de lectures, d'écritures

"Parmi toutes les raisons que j'avais de vouloir grandir il y avait celle d'avoir le droit de lire tous les livres."

"Parmi toutes les raisons que j'avais de vouloir grandir il y avait celle d'avoir le droit de lire tous les livres."

LAFEMME GELEE, Annie Ernaux, Folio, 182 pages

     Décidemment j'aime de plus en plus Annie Ernaux au fur et à mesure de mes lectures. Le regard qu'elle porte sur les existences féminines me parait d'une grande justesse. La narratrice a une image familiale particulière pour son époque: sa mère n'est pas "féminine", elle parle fort, elle dirige, elle ne donne pas à sa fille des principes traditionnels comme être une bonne ménagère, elle l'incite à lire, à faire des études. J'aime beaucoup un des préceptes de cette mère: "Pars si tu en as envie. Une fille, c'est pas fait pour rester dans les jupes de sa mère". Son père s'occupe de la cuisine, des soins de la maisons. Pour la narratrice, cette organisation est normale et elle est persuadée de sa propre valeur. Puis elle va se confronter aux autres filles de son âge et elle va se rapprocher des standards des relations hommes - femmes. On aurait pu s'attendre avec de tels modèles à ce qu'elle ait une vie libre, dans laquelle elle pourrait décider de ses choix et en fait, non, elle va rentrer dans le moule. Elle va se marier, avoir des enfants, elle réussira à devenir prof mais sans gagner d'indépendance véritable. Comme une automate, elle va se regarder renoncer peu à peu à tout ce qui aurait pu être important. en apparence, elle montrera l'image d'une femme comblée mais à l'intérieur elle se sentira toujours inaccomplie, insatisfaite. C'est une violence douce, un renoncement à soi qui se fait sans qu'elle mette en place des moyens de le contrer. La narratrice se rend compte qu'elle s'efface mais de manière tellement insidieuse que la réaction est impossible. Ce récit parlera sans doute à bon nombre d'entre nous.

Annie Ernaux

Annie Ernaux

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article