Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par virago

"Nous vous plaignons - vous, les classes inférieures - exactement comme nous plaignons un chat victime de la gale, mais nous lutterons de toutes nos forces contre toute amélioration de votre condition"

Dans la dèche à Paris et à Londres, Georges Orwell, 10-18, 291 pages, traduction Michel Pétris (Royaume Unis)

Je découvre Orwell cette année. Et vraiment c'est un auteur majeur pour le regard qu'il porte sur la société en plus de la qualité de son écriture. Beaucoup de nos dirigeants si sûrs de mériter leur supériorité et qui toisent le peuple feraient bien de lire cette autobiographie. Orwell, dans les années 20 se trouve à Paris. Ses économies fondent peu à peu, son avenir est incertain, avant de sombrer totalement dans la misère il va chercher toutes sortes de petits boulots, il va vendre toutes ses pauvres possessions. Il se fait embaucher comme plongeur dans un hôtel de luxe et va dévoiler l'envers du décor: un monde crasseux où les hommes travaillent comme des brutes et finissent de s'abrutir dans l'alcool. Un travail qui permet tout juste de survivre, où la vie se résume à travailler, dormir, manger, boire et recommencer. La misère est à lisière et le travail n'est pas qualifié d'esclavage mais y ressemble fortement. Quittant Paris et espérant une amélioration de sa condition, Orwell va vivre à Londres une expérience encore plus vive de la pauvreté, il va se clochardiser et partager la pénible routine de ces hommes qui errent sur les routes. Le système est implacable pour maintenir ces gens dans la misère,. C'est sûr qu'après avoir lu ce livre personne ne regardera le SDF en bas de sa rue de la même façon et personne ne pourra croire que le travail se trouve en traversant la rue et qu'il suffit de vouloir s'en sortir pour y arriver. Cette dureté expérimentée par Orwell a sans doute nourri sa création littéraire et est à l'origine de sa grande humanité. Une lecture nécessaire en ce moment.

Georges Orwell

Georges Orwell

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article