Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par virago

"Le chagrin engendre son propre désert et les larmes d'Angel avaient séché depuis longtemps"

Désert Angel, Charlie Price, Editions Thierry Magnier, 306 pages, traduction Valérie Daye (USA)

Encore un livre pris au CDI d'après une couverture. Bon là, c'est différent: ça annonce la couleur. Nous voilà plongés dans le désert à la frontière du Mexique. Angel se réveille un matin et se rend compte que quelque chose cloche. Elle comprend très vite qu'il faut qu'elle fuit car elle court un grave danger. Toute l'histoire est celle de cette poursuite et des périls que la jeune fille âgée de quatorze ans va devoir affronter. La gamine a quand même une certaine habitude de se cacher car elle vit avec une maman dysfonctionnelle qui change d'homme comme de chemise et qui en plus la fâcheuse tendance à ne pas savoir choisir ses mecs, tous plus pourris les uns que les autres. Le dernier en date, le dénommé Scottie a le pompon. C'est assez âpre comme écriture et comme narration (et dire qu'il y en a encore qui croient que la littérature jeunesse est mièvre). L'Amérique qui y est décrite est celle des loosers et de ceux qui vivent à la marge. Angel va affronter la peur d'être devenue une proie mais aussi la solidarité et l'entraide désintéressée de ceux qui ne sont rien pour elle et qui vont tout faire pour la protéger. Un bon roman qui tient pas mal en haleine, la fin est un peu décevante. Je n'oublie pas que je ne suis pas la lectrice type de ces publications et que mon expérience me rend sans doute difficile à convaincre. Nul doute qu'un.e jeune lecteur.trice y trouvera son compte.

 

Charlie Price

Charlie Price

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article