Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par virago

"Les livres ont toujours eu ce pouvoir sur elle. L'apaiser. Comme si elle leur appartenait; une famille qui ne t'impose aucun choix, qui s'offre toute entière sans rien te demander en échange"

Désorientée, Marine Carteron, Casterman, 2019, 324 pages

C'est l'année du bac pour Louise et surtout, c'est l'année où elle doit choisir son orientation, ou plutôt subir la sélection effectuée par Parcoursup. Année charnière et source d'angoisses pour tous les lycéens et leurs familles. Et Louise s'y refuse, elle ne veut pas qu'un algorithme décide de sa vie, elle ne veut pas suivre un chemin que ses parents ont tracé pour elle. Elle ne sait pas ce qu'elle veut alors elle part en vrille. Dans ce roman, Marine Carteron rompt avec les univers imaginaires dont elle est coutumière pour s'attacher à ce passage difficile entre l'adolescence et l'âge adulte. Son héroïne ressent des émotions confuses qui montrent un réel désarroi mais aussi une force de vie qui peine à s'épanouir. Je n'ai pas totalement aimé ce récit qui propose pourtant une vision vraie de cette période, notamment la révélation sur des amitiés qui s'avèrent toxiques (découverte que tout un chacun a pu faire à cet âge où bien des illusions tombent). Il manque je ne sais quoi pour que je m'attache vraiment à Louise, peut-être une fin un peu trop prévisible ou des longueurs logiques mais que j'ai eu du mal à dépasser. Un roman qui peut entrer en résonance avec des adolescents qui vivent cette époque compliquée mais qui m'a laissée sur ma faim. 

Marine Carteron

Marine Carteron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article