Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par virago

"Plus notre socle d'estime de nous-mêmes sera solide, plus nous pourrons compter sur notre créativité pour rebondir."

La Parabole du kayakiste, Paul Dewandre, Jouvence éditions, 2020, 153 pages.

Etant mère de deux kayakistes acharnés, c'est la première fois que je vois ce sport illustré dans un titre. J'ai lu une présentation qui m'a fait penser pourquoi pas? L'auteur était sensé utiliser le kayak comme une métaphore de sa vision de la vie. Je ne suis pas spécialiste mais ce que je sais c'est que ce monsieur n'a sans doute jamais pratiqué le kayak autrement que sous sa forme de "promène couillon". Ce bouquin est en fait un livre "fell good", une première pour moi et sans doute une dernière. En résumé, l'homme était au départ un kayakiste, il était aventureux, prêt à s'adapter. Puis est venu le confort de l'après guerre, matérialisé sous l'image d'un lac, qui apportait stabilité donc sédentarité et surtout immobilisme. Avec la crise actuelle, le lac se fissure et nous devons retrouver notre âme de kayakiste intrépide, descendant les rivières sur le fil de notre estime de nous-mêmes. Et du moment qu'on veut, on peut car notre énergie vitale nous permet de faire tout ce qu'on souhaite. Bon. OK. A part l'idée qu'avoir moins d'argent, de possession est plutôt bénéfique que je partage, je n'ai rien trouvé de transcendant. Le propos fait feu de tout bois des pensées en vogue: donner du sens à sa vie, mieux se connaitre, faire ce qu'on veut. Le style pseudo-scientifique m'a agacée et je n'ai adhéré à rien. Sous un discours de vague bien-être l'auteur propose une vision de la société très volontariste, une sorte de self made man remettant en cause les avancées sociales du Conseil National de la Résistance et justifiant certaines réformes notamment celle de l'âge de la retraite. Je pense être totalement hermétique à ce genre d'idées qui sous couvert d'une nouvelle donne sociale (plus juste, plus individuelle) justifie des changements actuels qui sont à mon sens des régressions. 

Paul Dewandre

Paul Dewandre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article