Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par virago

"On veut la meilleure, mais il y aura toujours une décision qui vous donnera le pire de tous les mondes possibles. Il semble que j'aie le don de prendre celle-là"

Les Nouvelles Confessions, William Boyd, Editions du Seuil, 1995, 632 pages, traduction Christiane Besse.

C'est un livre que j'ai réussi à lire au bout de mon deuxième essai, je n'avais pas dépassé les 100 pages la première fois et là, je me suis laissée embarquée dans la vie de John James Todd. C'est très difficile de chroniquer ce roman car il est véritablement foisonnant. On suit les vicissitudes de ce personnage qui semble la plupart du temps faire les mauvais choix aussi bien dans sa vie personnelle que professionnelle. Le récit débute dès la naissance, en passant par les années de jeunesse, la maturité et se termine à un âge avancé. On peut dire que Todd a eu une existence bien remplie: sa famille est peu conventionnelle, il a connu les deux guerres mondiales (de plus ou moins près), il a été un réalisateur à succès au temps du muet avant de vivoter. Les problèmes d'argent et les histoires d'amour tourmentées sont quand même des valeurs "sûres" qui mènent le plus souvent Todd dans des affres de solitude et de misère. Le tout avec l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau en arrière plan, ses Confessions qui vont guider l'écriture du récit. Je pense que c'est ce qui m'a rebutée lors de ma lecture précédente, je n'ai aucune tendresse pour les pleurnicheries de Jean-Jacques et les Confessions m'ont fait bâiller d'ennui quand j'ai été obligée de le lire. Je trouve le narrateur tout aussi maladroit et malchanceux, mais au moins, il assume tous ses actes et ne geint pas lorsqu'il lui arrive malheur (ce qui est quand même l'ordinaire). Je ne peux pas dire que j'ai adoré, mais je suis contente d'être arrivée au bout de ce pavé qui comporte plusieurs passages assez savoureux.

William Boyd

William Boyd

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article