Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
liremoijeveuxbien.overblog.com

Partages de livres, de lectures, d'écritures

"Je travaillais nuit et jour, comme un automate, une machine qui ne réfléchissait pas."

"Je travaillais nuit et jour, comme un automate, une machine qui ne réfléchissait pas."

J'étais garde du corps d'Hitler 1940 - 1945, Roschus Misch, Le Livre de poche, 2006, 247 pages, témoignage recueilli par Nicolas Bourcier

Ce texte est une retranscription d'une série d'entretiens menés par Nicolas Bourcier, il a donc une valeur d'authenticité et livre un témoignage sur un aspect particulier de la Seconde Guerre Mondiale: l'entourage proche d'Hitler. Il ne faut pas s'attendre à de grandes révélations ni à pénétrer dans des arcanes secrètes, Misch n'est pas suffisamment haut placé dans la hiérarchie pour cela. Il n'est finalement qu'un obscur administratif, certes placé à un point névralgique, puisqu'il fait partie de l'équipe qui gère les communications mais qui ne fait rien de plus que son travail. Et il le fait bien, obéissant à tous les ordres avec zèle, n'essayant pas de savoir ce qui lui est caché, n'outrepassant jamais le cercle de ses responsabilités. Misch revient plusieurs fois sur sa totale ignorance des camps de concentration ou des exactions commises par les différentes cohortes de nazis. Il côtoie pourtant le gratin, fréquente le Führer de manière quotidienne. Il voit en Hitler un chef courtois, n'haussant jamais le ton, bienveillant vis à vis de ses subordonnés tout en exigeant l'excellence. Ce qui est le plus étonnant chez cet homme, c'est l'absence totale de curiosité et de remise en question de ce qui l'entoure. Il est juste un fonctionnaire efficace qui oeuvre à la qualité de la machine bien huilée du Reich. Combien était-il comme lui? 

Rochus Misch

Rochus Misch

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article