Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Trois romans aussi passionnants et magnifiques les uns que les autres. A lire de toute urgence.

L'ILE DES CHASSEURS D'OISEAUX, Peter May, Babel noir, 2009, 424 pages, Traduction Jean-René Dastugue

Fin Macleod, originaire de l'île de Lewis revient sur les terres de son enfance afin de mener une enquête pour meurtre. Il est marqué par la mort tragique de son fils unique et ce retour va faire resurgir le passé de Fin. Il va revoir ses anciens amis et ses anciennes connaissances et va replonger dans un voyage périlleux fait lors de son adolescence. Une lecture passionnante, une plongée dans une Ecosse âpre, dans laquelle les traditions et la modernité cohabitent de manière chaotique. Des paysages magnifiques, une intrigue menée jusqu'au bout. 

L'HOMME DE LEWIS, Peter May, Babel noir, 2011, 380 pages, Traduction Jean-René Dastugue

On découvre sur l'île de Lewis le corps d'un jeune homme enterré dans la tourbe. Fin Macleod, qui a démissionné de la police, se retrouve mêlé à une enquête officieuse qui met en cause le père de Marsaili, son amour de jeunesse. Le vieil homme est atteint de la maladie d'Alzheimer ce qui rend l'investigation difficile. Un épisode du passé va venir rattraper le présent. Un tome magnifique aussi bien sur le plan de l'histoire policière mais aussi sur la fragilité des personnages ainsi que sur un aspect historique propre aux îles Hébrides.

LE BRACONNIER DU LAC PERDU, Peter May, Babel noir, 2013, 322 pages, Traduction Jean-René Dastugue 

Un dernier opus encore plus noir et tourmenté que les deux autres. La découverte d'un avion contenant un corps va une fois de plus mettre Fin Macleod face aux fantômes de son passé. Il va lever le voile sur des mystères enfouis depuis longtemps. Les morts foisonnent car tous les secrets finissent pas être dévoilés. On a l'impression que le destin se déchaîne avant que peut-être la paix n'atteigne Fin. Magistral une fois de plus. 

 

CE - La trilogie écossaise
CE - La trilogie écossaise

Commenter cet article