Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

"J'ai appris à vivre dans un monde de silence."

IN THE AFTER, Demitria Lunetta, Lumen, 2014, 409 pages, traduction Maud Ortala

Ils ont envahi la Terre, Ils ont mangé tous les humains qu'ils ont pu trouver. Il reste des survivants dont Amy, l'héroïne, fait partie. La seule manière de Leur échapper est le silence et l'obscurité. Car Ils aiment chasser en pleine lumière et le moindre bruit Les attire, quand Ils ont repéré une proie, rien ne peut Les arrêter et Ils sont rapides et féroces. C'est l'Après, un monde de cauchemar, où la survie devient de plus en plus complexe. Amy doit s'aventurer hors de chez elle pour se ravitailler et c'est là qu'elle va recueillir Baby, un miracle que cette petite ait pu Leur échapper. Amy a réappris  à vivre, elle a même inventé une langue des signes afin de ne jamais être entendue de ces Choses qui peuplent maintenant la Terre. Baby et elle, ont crée une routine, avec des règles pour sauver leur peau. Amy pensait que le cauchemar ne prendrait jamais fin, que l'humanité ne pourrait jamais revivre et pourtant elle ne sait pas tout. Et ce qu'elle va découvrir est aussi glaçant que ces Choses. Un bon bouquin de science-fiction, même si ce n'est en général pas ma tasse de thé, en même temps qu'une réflexion sur l'organisation et les sentiments humains. L'humanité est vouée à sa perte et le récit donne des explications à cette fuite en avant. Les Aliens en question sont horribles mais les humains survivants ne sont guère mieux. Parfois, on se demande même qui est inhumain. Les personnages montrent qu'elles sont capables de survivre alors que rien ne les y prédisposait. Amy refuse toujours de baisser les bras et est une combattante jusqu'au bout, elle refuse le destin et veut rester responsable de ses actes.
C'est encore un des livres sélectionnés pour le défi Babelio.

C'est encore un des livres sélectionnés pour le défi Babelio.

Commenter cet article