Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

CHARLOTTE, David Foenkinos, Gallimard, 2014, lu sur liseuse

On en a beaucoup parlé partout, blog, émissions littéraires et même journaux d'information. Et très franchement, c'est mérité. J'ai aimé cette histoire hommage à cette jeune femme, Charlotte Salomon, fauchée par le nazisme. Une victime parmi tant d'autres mais qui avait un vrai talent. Avec sa disparition, a disparu aussi une force créatrice et une peintre d'exception.

Ce qui m'a surtout plu, c'est le style, presque parfois une forme poétique qui va à l'essentiel. La litanie des morts qui ouvre le texte laissait présager la suite, cette tragédie, ce poids funeste qui entourait cette femme et qui ne pouvait que se terminer ainsi. Bizarrement, quand je repense au livre en écrivant cette chronique, j'ai deux impressions: à la fois du sombre et en même temps quelque chose de lumineux entourant Charlotte. Il y avait aussi un effet presque burlesque à cette hécatombe permanente, comme si l'excés pouvait mettre à distance l'horreur.

Je ne suis pas encore allée voir à quoi ressemble la peinture de Charlotte Salomon, mais je vais le faire au moins pour que perpétrer le sens du témoignage qu'a laissé Foenkinos. 
Charlotte

Commenter cet article