Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Boxe boxe

BOXE BOXE

Direction artistique et chorégraphie Mourad Merzouki

Conception musicale Quatuor Debussy et AS’N

Interprétation musicale

Quatuor Debussy - Christophe Collette, Marc Vieillefon, Vincent Deprecq, Fabrice Bihan

Interprétation Rémi Autechaud dit RMS, Guillaume Chan Ton et/ou Mourad Merzouki, Aurélien Desobry, Magali Duclos, Frédéric Lataste, David Rodrigues, Steven Valade et Teddy Verardo

Lumières Yoann Tivoli, assisté de Nicolas Faucheux et Julie-Lola Lanteri Cravet

Scénographie Benjamin Lebreton, avec la collaboration de Mourad Merzouki

Costumes Emilie Carpentier, assistée de Pierre-Yves Loup-Forest et Mathilde Boulay

Construction Patrick Lerat

Peintures Camille Courier de Mere et Benjamin Lebreton

Représentation à La Cigalière, Sérignan, le vendredi 6 mars 2015 (partenariat avec Sortie Ouest)

Pas beaucoup de lectures en ce moment, mais je suis de sortie, donc beaucoup de spectacles.

Que c'était beau!

Arriver à faire coexister le hip-hop (à tendance danse contemporaine quand même) et un quatuor à cordes ne semblait pas évident au premier abord. Et en plus, relier le tout à la boxe...

Le propos du spectacle m'avait intriguée. Et c'était magnifique, drôle, inventif, enlevé. De jeunes danseurs bourrés de talents, plein d'énergie. C'est le genre de spectacle dont tu ressors chargé de dynamisme. Les pièces s’enchaînent autour de combats, de scène d'entrainement, Merzouki met en évidence la parenté entre les mouvements de la boxe et ceux de la danse. Les accessoires de la boxe sont détournés pour devenir des partenaires, un mouvement avec des putching ball qui oscillaient et frappaient le sol m'a particulièrement plu. Ce que j'aime avec ce type de ballet, c'est que les danseurs ont tous une personnalité propre, une manière particulière de danser même dans les ensembles. Un danseur qui se disloquait au point de donner l'impression de n'avoir pas d'os, m'a bluffée. Il y avait aussi le chéri de ces dames, un danseur élégant qui a fait battre le cœur des minettes présentes en nombre dans la salle. Les musiciens étaient aussi excellents, ils arrivaient à jouer tout en se déplaçant, une vraie performance. 

Une très beau moment, le décor, les costumes, la mise en scène,la lumière, aucune fausse note. J'avais obligé ma tribu à m'accompagner en mauvaise mère que je suis et ça leur a plu aussi même s'ils n'avaient pas envie de venir. 

Un bemol cependant, l'attitude des spectateurs, insupportable: et ça parle, un photographe armé d'un appareil très bruyant qui a mitraillé une partie du spectacle, et ça allume son téléphone. Ce n'est pas le première fois que je suis agacée en allant à La Cigalière.
Boxe boxe
Boxe boxe
Boxe boxe

Commenter cet article