Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

"Seize songes de mes peurs"

16 LUNES, Kami Garcia et Margaret Stohl, Hachette, 2010, 634 pages, traduction Luc Rigoureau

Un grand succès parmi les lecteurs ados que ce roman-là. D'après ce que j'en avais lu, il bouleversait le thème de la sorcellerie et des enchanteurs. De même l'histoire d'amour entre Lena et Ethan était sensée être intense et prenante. En réalité, je n'ai pas succombé au charme. J'ai trouvé que c'était long, qu'il y avait des moments redondants. Je ne voyais jamais arriver quelque chose d'un peu nouveau. Si j'ai réussi à avaler ce pavé, c'est juste parce que je suis une lectrice endurante mais j'avoue que parfois j'ai eu envie de lâcher l'affaire. Pourtant le propos est sympa: Lena a une épée de Damoclès, lors de ses seize ans, il va se passer quelque chose d'effroyable mais on ne sait pas quoi. Celui qui doit l'aider et l'accompagner est Ethan, qui a eu le coup de foudre dès qu'il l'a vue. Ethan qui n'a qu'une envie: partir de Gatlin, sa ville natale, bourgade étriquée du sud des Etats-Unis. Sa rencontre avec Lena est le piment qui vient relever une existence routinière. Vu qu'Ethan vit avec Amma, sa nourrice, vieille femme revêche cachant des amulettes dans tous les tiroirs pour le protéger et ses tantes à moitié cinglées, le bizarre ne le choque pas. De toute façon, il est tellement mordue de Lena qu'il est prêt à tout pour elle. Je pense que je me serais bien passée d'une centaine de pages et que l'action ne me donnait pas l'impression de progresser. Le problème c'est que j'ai eu peu de surprise, j'arrivais à deviner ce qui allait se passer à chaque coup. Peut-être que la trame est trop classique ou que j'ai lu trop de roman sur le même thème pour que je ressente de l'intérêt. Je ne lirai pas la suite, ça c'est sûr.

Commenter cet article