Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

"La honte est leur seul cancer incurable."

LA FILLE SEULE DANS LE VESTIAIRE DES GARCONS, Hubert Ben Kemoun, Flammarion, 2013, 218 pages

Un titre bien accrocheur, car quelle fille ne s'est pas posé la question de ce mystère du vestiaire des garçons (l'inverse est vrai d'ailleurs). Mais l'histoire n'apporte pas vraiment de réponse à ces questions. Marion n'est pas à l'aise avec les garçons. Elle se confie à son carnet noir dans lequel elle note ses pensées, ses paroles de chanson et ses poèmes (Marion est musicienne et chanteuse au Conservatoire). Un jour son carnet disparait. Quand Enzo, le beau gosse de la classe lui donne rendez-vous, c'est une véritable aubaine. Ce premier baiser, qui commence comme un épisode romantique, va tourner au cauchemar et à l'humiliation. Et pour Marion, c'est comme une explosion de rage qui va conduire à une vengeance terrible, dont elle ne maitrisera pas toutes les répercutions. Une histoire assez courante des situations de honte vécues par certains adolescents, vite relayées par les réseaux sociaux. Une jeune fille qui se fait piéger par des gamins dont le but est de pourrir la vie des autres. La réaction de Marion est intéressante car souvent on voit des victimes dans la résignation, qui se laissent faire sans réagir. Elle au contraire va appliquer la loi du talion même si elle doit renoncer à ses principes et à sa façon habituelle de penser. Un petit roman pas mal sur l'ensemble mais qui ne révolutionne pas non plus ce style d'histoire. La fin ne me semble pas totalement crédible car elle s'enchaine trop rapidement au vu des épisodes précédents. Pas mal donc mais sans plus.

Commenter cet article