Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Un désordre de vie, de peurs, de souvenirs se promena sur cet étroit chemin.

VANGO, tome 2, UN PRINCE SANS ROYAUME, Timothée de Fombelle, Gallimard jeunesse, 2011, 392 pages

Je crois que je vais arrêter de lire les tomes 2 et plus qui constituent des suites dans les romans jeunesse. D'ailleurs avez-vous remarqué qu'il est rare de trouver des livres pour les jeunes qui n'entrent pas dans une série? Il y a là un paradoxe quand on pense que chaque bouquin est déjà assez volumineux et qu'il faut en lire plusieurs pour terminer l'histoire, comme quoi les jeunes seraient plutôt de bons lecteurs. 

Pour en revenir à ce Prince sans royaume, la lecture ne m'a pas autant plu que celle d'Entre ciel et terre. Est-ce la nouveauté qui s'est émoussée? Des longueurs qui auraient pu être évitées? Une fin somme toute assez attendue? Je ne saurais le dire mais les trois quart du livre m'ont paru un peu long et certains épisodes sans grand intérêt. A force de détails et de déplacements, à force d'entremêler les divers personnages, la narration perd de sa nervosité. Vango, Ethel et la Taupe restent attachants mais ils vieillissent sans vraiment évoluer. Le fond historique de la seconde guerre mondiale reste une sorte de décor et les actions ne sont pas assez spectaculaires. Les retrouvailles liées au hasard qui n'en est pas un car je l'ai vu venir replace dans une tradition de "happy end" qui m'agace. De jolis moments quand même, quelques belles images et un peu de péripéties sur la fin qui maintiennent l'intérêt mais heureusement que l'auteur s'est arrêté là car je ne pense pas l'avoir suivi dans une autre aventure de Vango.

Commenter cet article