Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Si les morts, c'est comme les cicatrices, on les garde à vie."

L'ARBRE A L'ENVERS, Pauline Alphen, Hachette, 2013, 140 pages, Illustrations Princesse Camcam

Paulo est un jeune garçon, il vient de perdre son grand-père. Il n'avait jamais été à un enterrement avant, il trouve cette cérémonie bizarre. Il est triste et en même temps, il ne sait pas trop quoi penser. En plus, il doit jouer avec sa cousine Jade, qui est énervante on peut le dire. En se cachant dans le bureau de Vovô Arthur lors d'une partie de cache-cache, il va faire une découverte merveilleuse.

Pauline Alphen aborde le thème de la mort, de ce qu'elle représente pour les enfants. Mais aussi le thème de la vie car la mère de Paulo attend un bébé. La famille, les autres morts et leurs histoires sont comme une toile de fond.  Je ne suis pas vraiment touchée par ce petit roman alors que les sujets abordés sont intéressants. L'irruption du merveilleux m'a gênée, de même que la structure qui me semble un peu décousue. Les personnages sont rapidement esquissés. Il existe un certain exotisme du fait que cela se passe au Brésil mais je trouve que l'ensemble manque de relief.

Commenter cet article