Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

"... qui peut éviter à son prochain le voyage que le destin lui prescrit depuis sa naissance?

LE VOL DU HERON, LE CLAN DES OTORI, tome IV, Lian Hearn, Gallimard, 2007, 621 pages, traduction Philippe Giraudon

Voilà que je tombe sur la suite de le trilogie déjà lue et grandement appréciée du Clan des Otori. Bien sûr, je prends et je lis. Eh bien, il faut croire qu'il faut mieux parfois en rester sur sa première idée. Je ne peux pas dire que la lecture soit déplaisante. J'ai bien aimé retrouver les héros précédents: Kenji, Takeo et Kaede vieillissants et fatigués, essayer de s'en sortir comme ils peuvent dans un monde toujours aussi dur. La place des enfants du couple: Shigeko la fille aînée qui devra succéder au père, Miki et Maya, dont on se détourne parce qu'elles sont jumelles, est intéressante. Vont-elles perpétuer l'œuvre de paix de leurs parents? Arriveront-elles à se faire respecter des clans de guerriers, de la Tribu et même de l'empereur qui pointe son nez? Ce qui m'a gênée c'est une impression de redites comme si l'auteur avait voulu rendre accessible ce tome même à ceux qui n'avaient pas lu les autres. Je me suis aussi perdue parmi les (trop) nombreux personnages et il m'a fallu à certains moments faire un point pour les replacer grâce à l'arbre généalogique situé au début du livre. Le début du roman est assez long à se mettre en place, il ne se passe pas grand chose. Heureusement que l'action arrive et que la fin sauve assez bien une certaine immobilité. Je pense quand même au détour d'une rencontre lire le tome suivant car je voudrais connaitre certains éléments mais je ne vais pas en faire une priorité dans ma liste à lire. Ce tome sera peut-être une transition vers ne histoire future plus palpitante

Commenter cet article