Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Attendre un homme qui n'a rien promis.
LES JOLIS GARCONS, MARK STEVENSON, Delphine de Vigan, Larousse, 2014, 76 pages.

Je prends ce bouquin me disant que j'allais renouer avec l'envie de lire, et bien non. Quand les dieux de la lecture t'abandonnent... Quel ennui que cette nouvelle: c'est une femme qui évoque son histoire d'amour avec un dénommé Marc (qui a bien l'air d'être un parfait connard, il faut le dire). Elle ne fait rien de la journée, elle l'attend, se fait belle pour lui mais entre eux il ne se passe rien. Tu penses de suite qu'elle est timbrée et qu'elle est tombée sur un dangereux pervers. Le tout mal écrit au possible, avec des répétitions incessantes, des détails inintéressants, un ton larmoyant. J'ai même failli ne pas le finir tant j'ai baillé. Et au final, je dévoile la chute ce qui n'est pas bien quand on lit une nouvelle à chute, elle est amoureuse d'un personnage de télé. La fille, elle se plante devant sa série, qui ressemble Aux feux de l'amour, et elle est folle d'amour pour un des personnages. Quel navet! Tout le temps de la lecture, tu n'y crois pas mais alors la fin, c'est le coup de grâce. Et on t'explique à la fin que c'est une interrogation sur les liens entre le réel et le virtuel, une belle fumisterie oui. Bon, bon, bon, un livre bien siouplait.

Commenter cet article