Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Il y a pire que l'ennemi. Il y a le traître. Ou le menteur.

RESEAU(X) tome 1, Vincent Villeminot, Nathan, 2013, 416 pages

Très bizarre ce bouquin là. Un mélange de paranormal (Sixtine Van de Vogh l'héroïne a des cauchemars horribles qui s'avèrent être des prémonitions), de nouvelles technologies (les chapitres sont rédigés comme des mails, des commentaires, des messages) et de policier (une étrange armée de clowns noirs met les villes en émeute et des meurtres se produisent). Je l'ai lu en entier et pourtant je suis mitigée. Je dois être trop vieille pour apprécier ce ton qui se veut très accrocheur pour le jeune public. En même temps, ce n'est pas totalement inabordable mais j'ai eu des moments où je ne comprenais plus rien. Tout le monde porte un masque et on ne saisit pas bien qui sont les personnages. L'ensemble reprend de grandes sources d'angoisses contemporaines: le harcèlement, les jeux vidéos ultra réalistes et violents, les meurtres gratuits, le pouvoir des réseaux et d'internet. Y a-t-il un message de prévention ou une sorte de fascination pour ces milieux qui restent souvent opaques? Les deux peut-être. Je ne pense pas m'attaquer aux autres tomes, à vouloir aborder trop de thèmes en même temps, je garde une impression de fouillis peu convainquant.

Commenter cet article