Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Grandir, c'est se poser des questions...

... mais devenir adulte, c'est oublier peu à peu toutes les questions qu'on se posait quand on était enfant."

LE GARCON QUI DORMAIT SOUS LA NEIGE, Henning Mankell, Seuil, 2013, 260 pages, traduction Marianne Ségol-Samoy et Karin Serres

J'ai bien failli ne pas le finir celui-là. Le début commençait mou, je n'arrivais pas à me plonger dans l'ambiance. Je me suis dit "C'est Mankell quand même, il mérite un effort." Et j'ai eu raison, la suite m'a plu et le parcours du petit Michel est devenu bien plus attirant. Ce gamin connait bien des déboires: une mère qui l'a abandonné, un père qui boit, l'école qui ne lui plait pas. Il est obligé d'être adulte avant l'heure tout en s'attachant à rêver et à se créer son monde. Heureusement, pour sa nouvelle année, il prend des résolutions importantes qui vont changer le cours des choses. L'ambiance enneigée de Suède me parait toujours pesante, heureusement que Michel a de la ressource. Ca m'a fait penser par certains côtés aux Chaussures italiennes du même Mankell, avec sa galerie de personnages déglingués mais très humains et ces paumés qui au final ont tout compris de la vie.

Commenter cet article