Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Un festival des festivaux
CHRONIQUES DE JERUSALEM, Guy Delisle, Shampooing, Editions Delcourt, 2011, 333 pages 

Encore un livre vers lequel je ne serai pas allée seule. Heureusement que mes amies pourvoient à mon manque d'ouverture littéraire. Pour celui-ci, il s'agit d'un cadeau de Stef. Je ne lis pas spontanément de la BD, sauf les BD pour enfants. Cet ouvrage a reçu le prix du festival d’Angoulême et ce n'est que justice. Le format d'abord est plaisant, ça ressemble à un roman tout en gardant la présentation en images. Presque toutes les planches sont en noir, blanc, gris avec un graphisme sobre mais très expressif. On dirait une sorte de journal de voyage autobiographique racontant toute une série d'anecdotes sur le séjour du narrateur à Jérusalem. Il accompagne sa femme qui travaille pour Médecins Sans Frontière dans ses missions et joue le rôle de « la femme au foyer » : gérant le quotidien, les enfants, les courses. Mais en même temps le narrateur se met en scène dans son métier et dans sa volonté de saisir l'esprit de ce pays très compliqué. Il n'y a aucun jugement, pas de partie pris mais le regard d'un voyageur occidental, presque naïf face à une société multiculturelle et religieuse dans laquelle il n'est pas facile de ne pas commettre d'impairs. Un regard souvent drôle et tendrement distancié, où on rencontre des galeries de personnages pittoresques et où la simplicité du trait croque la vie et le quotidien des habitants de Jérusalem. Ça a été pour moi une vraie découverte de ce pays dont je n'entend que des échos bien souvent meurtriers dans les informations journalistiques mais je n'en avais pas mesuré les différents enjeux. Loin de moi la pensée d'y comprendre quelque chose mais j'ai au moins pu apprécier la diversité et quelques aspects de cette société. De même le quotidien des missions humanitaires est plutôt méconnu et là, il est incarné et rendu proche. Je reste toujours admirative du pouvoir de celui qui sait dessiner et qui donne par son empreinte les choses à voir.

Commenter cet article