Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par virago

Le bonheur du dragon vient comme vient le vent.

LE CAVALIER DU DRAGON, Cornélia Funke, Hachette jeunesse, 2005, 520 pages, traduction Marie-Claude Auger

Les dragons aux écailles d'argent sont menacés par les hommes qui se rapprochent de leur territoire. Long décide d'entreprendre un voyage périlleux afin d'essayer de rejoindre un lieu mythique, la Lisière du ciel dont on a perdu la localisation. Cette vallée légendaire serait le berceau des dragons et ils en auraient été chassés par une créature aussi malfaisante que mystérieuse, le Doré. Durant son périple Long est accompagné par Fleur de souffre, une kobolde friande de champignons et au caractère bien trempé. Le duo fera des rencontres qui lui permettront de surmonter bien des obstacles tout au long de leur dangereuse quête.

Le thème et le personnage du dragon ne pouvaient que m'attirer. La quête en elle-même est singulière et les personnages sont plutôt atypiques tout en reprenant des légendes fondatrices de plusieurs civilisations. Tous les ingrédients étaient réunis pour que j'adore ce livre, et pourtant je suis plutôt mitigé et je dirais même que c'est un roman de fantasy qui n'apporte pas grand-chose au genre. Le style m'a semblé lourd, souvent laborieux et répétitif, je ne me suis pas attachée aux personnages alors que je partais avec des à-prioris positifs. Une petite déception alors que j'ai déjà lu des romans de Cornélia Funke (la série des Sang d'encre) que j'avais trouvés très biens. Dommage.

 

 

 

Commenter cet article